Les Années 1920-1930

Toute l'actualité des arts et de la culture des années 1920/1930
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mein Kampf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Mein Kampf   Ven 17 Aoû - 3:08


1925, 18 juillet : Adolf Hitler publie Mein Kampf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1920-1930.forumactif.fr
Sargosis



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Mein Kampf   Lun 15 Oct - 13:28

Je fais justement une courte recherche sur le Mein Kampf. Je dois chercher des informations un peu partout. Une fois que je les aurai vérifiées et validées, je peux poster le tout ici.

Si vous avez aussi des sites qui peuvent m'être utiles, bien m'en fasse, je pourrai rapporter les informations plus rapidement.

NB: Beaucoup de gens en parlent mais les informations concrètes et sûres sont plus rares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sargosis



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Mein Kampf   Jeu 18 Oct - 22:30

Commentaire de texte : Mein Kampf

Partie 1 : La présentation du texte

La nature du document :
Le Mein Kampf est un texte composé de deux livres imposants. L’auteur a écrit dans un des livres les phrases suivantes : « Je me suis donc décidé dans ces deux volumes, à exposer non seulement les buts de notre mouvement, mais encore sa genèse. Un tel ouvrage sera plus fécond qu'un traité purement doctrinaire ». On pourrait dire qu’il fait plus qu’expliquer sa doctrine, il montre à quel point ses idéaux sont plus que cela. En faite, le document contient bien plus, il contient aussi une forme d’autobiographie de l’auteur.

Les textes d’origine allemande ont été traduits en 16 langues étrangères différentes. L’écrivain ne voulait pas que la traduction se fasse en français, mais, le fondateur d’une maison d’édition, les Nouvelles Éditions Latines, Fernand Sorlot, a fait traduire les livres en disant ceci : « Les paroles et les écrits publics d'un homme public appartiennent au public », et en ajoutant aussi que c’était pour le bien national qu’il a transgressé la volonté de l’auteur. Le livre était donc public, au moins en Allemagne, et l’est devenu en France grâce à Sorlot.

Le premier des deux livres a été écrit le 18 juillet 1925, le deuxième le 11 décembre 1926. Il a été écrit lors de l’incarcération de l’auteur par le Tribunal populaire de Munich. C’est des années plus tard, lors de la montée en puissance du Führer que les ouvrages se popularisent.

Le créateur voulait faire connaître son point de vue et surtout détruire les rumeurs, la légende et la propagande de la presse juive. Il cherchait aussi à rassembler les gens et il commençait déjà à préparer sa guerre. Il dira : « Ces deux volumes seront les pierres que j'apporte à l'édifice commun », ce qui pourrait signifier qu’il espérait créer son Allemagne unifiée.

Nous étudierons un extrait du Mein Kampf. Cet extrait est disponible un peu plus bas, dans la partie 2 du commentaire de texte.


L’auteur du document :
L’auteur n’est autre que le Führer, le célèbre Chancelier de l’Allemagne, Adolf Hitler. Lorsque Adolf a écrit son ouvrage, il était dans la prison de Landsberg-am-Lech. En effet, il avait été condamné par le Tribunal populaire de Munich.

Lors d’une entrevue avec Bertrand de Jouvenel, en 1936, il dira, en parlant de ses livres : « J'étais en prison quand j'ai écrit ce livre, les troupes françaises occupaient la Ruhr. C'était le moment de la plus grande tension entre les deux pays. Oui, nous étions ennemis ! Et j'étais avec mon pays, comme il sied, contre le vôtre. Comme j'ai été avec mon pays contre le vôtre durant quatre ans et demi dans les tranchées ! Je me mépriserais si je n'étais pas avant tout Allemand quand vient le conflit... Mais aujourd'hui, il n'y a plus de conflit. Vous voulez que je fasse des corrections dans mon livre, comme un écrivain qui prépare une nouvelle édition de ses oeuvres ? Mais je ne suis pas un écrivain, je suis un homme politique. Ma rectification ? Je l'apporte tous les jours dans ma politique extérieure toute tendue vers l'amitié avec la France... Ma rectification, je l'écrirai dans le grand livre de l'Histoire ! ». Ces paroles montrent à quel point Hitler pouvait être un habile orateur et à quel point il entrevoyait déjà son avenir.

Hitler est né en 1889, le 20 avril, près de la frontière autrichienne. Lors de la Première Guerre Mondiale, il a combattu pour son pays. Après avoir combattu, il adhère au Parti Ouvrier Allemand (NAP) qui deviendra quelques années plus tard, avec l’influence de Hitler comme orateur et dirigeant, le Parti National-socialiste des travailleurs allemands. En 1939, la Deuxième Guerre Mondiale est déclaré grâce à l’influence de l’homme politique nazi, Hitler. Après celle-ci, en 1945, Hitler se suicide à Berlin alors que son bunker est entouré par l’Armée Rouge.


Destinataire :
Hitler était un fervent croyant dans les races « supérieures ». Il devait donc s’adresser à ces races étant donné ce qu’il écrira. Ses discours étaient faits pour toucher toutes les oreilles attentives, les allemands, les opprimés par le Traité de Versailles, les ennemis de la France, les anti-communistes, les membres du Parti des travailleurs allemands, etc. Il devait en être de même pour son ouvrage résumant ses idéaux et sa vie.

Il a écrit ceci à propos de ses lecteurs potentiels : « Je ne m'adresse pas ici à des étrangers, mais à ces partisans du mouvement, qui lui sont acquis de cœur et dont l'esprit cherche maintenant une explication plus approfondie ». Si il s’adresse à des gens qui sont déjà partisans, il devait surtout chercher à les galvaniser pour mieux les joindre à sa cause et mieux expliquer les raisons de ses idées.


Conjoncture au moment de la rédaction du document :
Au moment où Hitler écrit son ouvrage, il est incarcéré dans la prison de Lansberg-am-Lech. Il dira que la France et l’Allemagne était en grande tension et sur le point de devenir des ennemis. De plus, il venait seulement de changer le Parti ouvrier allemand en Parti national-socialiste des travailleurs allemands, en 1921.

Sa patrie était humiliée et écrasée par des clauses, favorisant ainsi la venue de Hitler au pouvoir. Après la Première Guerre Mondiale, les Alliés ont imposé des clauses économiques, militaires et territoriales. L’Allemagne a dû rendre Alsace-Lorraine à la France, réduire ses effectifs et son armement, démilitariser la rive gauche du Rhin, supporter une Commission de contrôle interalliée pour la surveiller et payer les dommages pour avoir causée la Première Guerre Mondiale. À cause de ces clauses, la pauvreté augmente, leur pouvoir militaire est diminué, leur territoire aussi et ils sont humiliés. La crise Boursière, le « Jeudi Noir » de 1929, cause des problème dans l’économie européenne, ce qui ajoute à ceux déjà existant.

Ironiquement, c’est quelques années plus tôt que la Convention de Genève a lieu. C’est là que la plupart des lois de guerre avait pris forme, des lois qu’Hitler bafouera sans remord pendant la guerre..


Partie 2 : L’analyse de texte

L’extrait :
« Ce qui est l’objet de notre lutte, c’est assurer l’existence et le développement de notre race et de notre peuple, c’est de nourrir ses enfants et de conserver la pureté du sang, la liberté et l’indépendance de la patrie, afin que notre peuple puisse mûrir pour l’accomplissement de la mission qui lui est destinée par le Créateur de l’univers. »

-HITLER, Adolf. Mon Combat (Mein Kampf), Paris, Ed. Latines, 1934, chap.8


Les mots utilisés :

Dans le texte à l’étude, on dénote certaines utilisations de concepts qui éveillent la protection et le nationalisme. En parlant de « notre lutte », il essaie de rassembler les lecteurs en une seule unité. Peut-être même à les apparenter à lui, une espèce d’idole pour ses partisans. En disant que la lutte est nécessaire pour assurer l’existence, il laisse sous-entendre qu’il n’y aura pas d’existence pour l’Allemagne aussi longtemps que les ennemis existeront. En parlant du développement de sa race et de son peuple, il exprime une possibilité de jours meilleurs en faisant la guerre. Il utilise aussi les enfants pour motiver les adultes, pour réveiller en eux leur instinct de protection. Les enfants sont l’avenir, c’est une promesse d’avenir meilleure. La pureté du sang s’apparente à l’idée d’une nation et d’une race propre, donc de défendre une chose qui nous rend uniques et différents des autres. Hitler évoque aussi la liberté et l’indépendance, cherchant à guider les gens vers l’idée d’un chemin qui mène hors de leur prison économique, politique et territoriale ainsi que celle crée par la Commission de contrôle. Par « mûrir », il entend l’amélioration de l’état actuel de sa nation. Finalement, il termine le texte en faisant croire aux lecteurs que ses idéaux ne viennent pas d’un mortel mais d’une puissance supérieure. Cette bénédiction donnera le moral et la foi aux peuples qui combattront à ses côtés, créant une armée parfois fanatique.






Partie 3 : Le commentaire de texte

Crédibilité de l’auteur :
On peut croire dans l’honnêteté de ses idéaux et dans la concrétisation de ses ambitions. L’histoire de la Seconde Guerre Mondiale est bien réelle. De plus, Hitler était un brillant orateur et un homme politique très intelligent. Les résultats sont là pour le prouver : les mouvements nazis et les guerres.

La partie traitant du côté économique de la situation et des solutions que pourraient amener le parti de Hitler n’est pas dénuée de sens. Après tout, Hitler n’a-t-il pas été élu démocratiquement comme Chancelier? Il a permis à un pays pauvre économiquement et humilié de se remettre des mauvais coups de la Première Guerre Mondiale. On pourrait aussi dire que le sentiment nationaliste qui émane du Mein Kampf, qui parle de liberté et d’avenir, n'est pas vide de sens étant donné que c’est ce qui a touché les foules. Cependant, on pourrait qualifier de folie ses idéaux de races pures et de ses génocides.


Le point de vu de l’auteur :
L’auteur croyait avoir reçu la mission de libérer son peuple, un peuple béni par le Créateur. Il croyait qu’il devait libérer l’Allemagne de la « tyrannie » des Alliés, l’aider à se libérer de sa pauvreté, lui restituer son honneur et sa fierté ainsi que de l’unir pour sa gloire d’antan. Hitler, fier de sa patrie, la voyait tomber en déchéance lentement et ne pouvait supporter la situation.

De son point de vue, ses crimes n’étaient pas vraiment des crimes. Devant des tyrans qui obligent les gens à vivre misérablement, la guerre peut sembler être la solution. Unir l’Allemagne, qui avait été séparé injustement, n’est pas un mal en soi. Il était aussi très injuste que les générations futures payent la dette de la Première Guerre Mondiale que leurs pères avaient causée.

Hitler a été violent et brusque, mais les bases de ses motivations sont plus qu’honorables de son point vue. En y regardant de plus près, on peut facilement les comprendre et les approuver même si les méthodes utilisées étaient barbares et cruelles.


La cohérence du texte :
L’auteur ne semble pas se contredire dans ses deux ouvrages. Malheureusement, il est resté cohérent dans ses actes, gestes et propos. On pourrait même dire qu’il a fait plus qu’il n’en avait écrit.


Il disait aussi vouloir préserver la race parfaite. N’est-ce pas ce qui a le plus choqué ? Ces génocides avaient comme but d’épurer la race allemande. Pour s’assurer une race parfaite, il est allé jusqu’à tenter d’éliminer tous les juifs, les homosexuels, slaves et tziganes. Il disait vouloir unir l’Allemagne et une partie de l’Autriche. C’est d’ailleurs un des principaux enjeux de la Seconde Guerre Mondiale avant les attaques des américains. Il disait vouloir redonner sa gloire et sa fierté à l’Allemagne. Après la guerre, les autres nations ne pouvaient que prendre l’Allemagne au sérieux. Malheureusement, l’économie dans le pays n’a pas fait diminuer la pauvreté étant donné que les fonds étaient utilisés pour la guerre.

Avant la guerre, Hitler n’était qu’un brillant homme politique. Si il avait été incohérent dans ses paroles et ses gestes, jamais le peuple ne l’aurait élu comme Chancelier. On pourrait donc croire qu’il était très cohérent.


L’intérêt historique du texte :
Le texte démontre avant tout le fanatisme dont Hitler fait preuve dans l’application de ses idéaux. On voit aussi que l’auteur croit beaucoup en son peuple et cherche à lui donner un avenir. On dénote une certaine frustration pour la situation actuelle, une preuve des difficultés traversées par le pays. Il affirme avoir reçu sa mission d’une entité supérieure. Sa foi dans ce fait est une preuve évidente de fanatisme.

On peut sentir aussi une certaine nostalgie d’une vie et d’un souvenir plus glorieux pour son pays. On peut en apprendre plus sur sa propre vie.

La portée du texte :
Au début, il a presque été ignoré. Un peu plus de 5 ans après sa publication, le Mein Kampf est devenu le cadeau typique donné aux nouveaux mariés en Allemagne. Rapidement, avec la montée de Hitler, le livre est devenu de plus en plus populaire. On peut facilement en déduire que les textes ont enflammé les esprits des lecteurs, créant peut-être des futurs nazis parmi la population.

S'il avait été lu et prit au sérieux en France, probablement que le pays aurait pu se préparer à la guerre et aux idées de Hitler. On aurait pu faire de même partout dans le monde. Hitler connaissait cet effet possible, car il a interdit la publication et la traduction des deux livres dans certains pays.





Médiagraphie

[Anonyme]. L’Internaute : Encyclopédie [En ligne], http://www.linternaute.com/biographie/ adolf-hitler (Page consultée le 15 octobre 2007)

[Anonyme]. Traité de Versailles [En ligne], http://www.tlfq.ulaval.ca/AXL/francophonie/versailles_1919.htm (Page consultée le 15 octobre 2007)

[Wikimedia Foundation, Inc]. Wikipédia [En ligne], 2007, http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil (Page consultée le 15 octobre 2007)


N.B.: J'ai pas la prétention de dire que c'est parfait mais c'est ce que j'ai fais fait et trouvé. Il y a des sources et des textes plus complets mais bon, voilà. Si ça peut vous être utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mein Kampf   Aujourd'hui à 13:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Mein Kampf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Années 1920-1930 :: Actualite/Histoire :: Histoire-
Sauter vers: